La navigation est optimisée pour le mode portrait.
Convention d’Insertion Professionnelle pour Quentin Bigot

Ce mardi 11 février, le vice-champion du monde de lancer de marteau, Quentin Bigot, s’est rendu au siège de la Fédération française d’athlétisme pour signer sa Convention d’Insertion Professionnelle (CIP), aux côtés de Claude Onesta, Manager Général de la Haute-Performance à l’Agence nationale du Sport, Patrice Gergès, Directeur Technique National de la FFA et Alain Ribat, Président de VFLI.


De gauche à droite : Claude Onesta, Manager Général de la Haute-Performance à l’Agence nationale du Sport, l’athlète
international Quentin Bigot, Alain Ribat, Président de VFLI, et Patrice Gergès, Directeur Technique National de la FFA.

Crédit photo : KMSP/FFA

Afin de permettre à Quentin Bigot d’aborder sereinement sa préparation pour les Jeux Olympiques de Tokyo, la FFA, en lien avec l’Agence nationale du Sport et avec le soutien de la direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale du Grand Est, a favorisé la mise en place d’une CIP au sein de VFLI, filiale de la SNCF.

Cet accompagnement s’inscrit dans la continuité de la confiance déjà accordée à Quentin par VFLI depuis 5 années.

Le dispositif des CIP permet au sportif de haut niveau de pouvoir bénéficier d’un aménagement de son temps de travail pour se consacrer à sa pratique sportive (entrainement, compétitions, stages…) et de lui offrir la possibilité d’une insertion professionnelle à l’issue de sa carrière.

Il est destiné aux fédérations olympiques et de haut niveau, et se déploie sur l’ensemble du territoire
métropolitain et ultra marin.

Les fédérations et l’Agence participent au financement des CIP régionales après proposition des Directions Régionales de la Jeunesse et des Sports, qui coordonnent la mise en œuvre locale du dispositif.

A ce jour, plus de 300 sportifs bénéficient de CIP.

L’accompagnement socio professionnel des sportifs de haut-niveau, porté par l’Agence, se fait à travers 3 dispositifs : Convention d’accompagnement à l’emploi (CAE), Contrat d’Image (CI) et Convention d’Insertion Professionnelle (CIP).
Près de 600 sportifs sont concernés par ces aides aujourd’hui.

Claude Onesta, Manager Général de la Haute-Performance à l’Agence nationale du Sport a salué la mise en place de cette CIP  : « L’accompagnement des sportifs de haut niveau est au centre de nos réflexions et la signature de cette convention en est une avancée concrète. La performance sportive de l’athlète passe par un parfait équilibre entre sa vie personnelle et sa vie professionnelle. Quentin pourra désormais se consacrer pleinement et sereinement à sa préparation olympique »

Patrice Gergès, Directeur Technique National de la FFA, apprécie, lui, le fait que « cette convention va permettre à Quentin de bénéficier d’une sérénité et d’une stabilité sur le long terme, soit le cadre nécessaire à la réussite sportive. Quentin peut désormais se concentrer sur la performance et la réalisation de ses objectifs, notamment olympiques, riche du soutien de l’ensemble des parties prenantes de cette convention, d’un environnement professionnel structurant et d’une reconversion d’ores et déjà pensée et réfléchie ».

Quentin Bigot mesure, pour sa part, le soutien qui lui est ici apporté : « J’ai toujours été soutenu par VFLI, depuis mon arrivée dans la société en 2015, et cette convention marque un renfort supplémentaire de cet accompagnement. Il s’agit réellement d’un gros plus dans la réalisation de mon double projet, qui me permet de professionnaliser davantage ma carrière sportive, tout en me permettant de monter en compétences chez VFLI, où je viens de passer assistant formateur. Je bénéficie désormais d’une plus grande flexibilité pour organiser mes entraînements, et d’une prise en charge totale de mon temps de travail, qu’il s’agisse de temps passé à VFLI ou sur un stade d’athlétisme… »

Pour Alain Ribat, Président de VFLI  : « Quentin est à la fois talentueux et extrêmement doué dans sa discipline. Tout en conciliant les entrainements, les déplacements, les stages et les compétitions, il mène chez nous de front sa carrière avec un objectif professionnel bien défini : former des jeunes au métier de conducteur de train. Nous sommes fiers d’avoir permis à Quentin de réaliser l’un de ses rêves : devenir conducteur de train, après une formation professionnalisante assurée par VFLI.

Aujourd’hui, il s’investit à transmettre son savoir et sa culture de la performance à de futurs conducteurs de train au sein de notre centre de formation. »

Dernière mise à jour le 16 février 2020
Ce site est optimisé pour les navigateurs suivant : Firefox Chrome Safari (Mac) Internet Explorer 9+ (Pc)