La navigation est optimisée pour le mode portrait.
L’Agence pleinement mobilisée pour les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo

Autour de Frédéric Sanaur, Directeur Général de l’Agence nationale du Sport et de Claude Onesta, Manager général de la Haute Performance, l’Agence nationale du Sport a communiqué ce jeudi 24 juin, sur l’ensemble des dispositifs mis en place en vue de la prochaine échéance olympique et paralympique de Tokyo. Au cœur du projet Ambition Bleue : l’accompagnement des athlètes, des fédérations et des encadrements.

À 28 jours de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo, les athlètes entrent dans leur préparation finale. A l’instar de tous les sportifs, l’Agence nationale du Sport prépare, elle aussi, cette olympiade depuis de longs mois. « Le projet que nous avons défini dans le cadre du plan Ambition Bleue veille à porter la vision d’une transformation du modèle sportif français, notamment en matière de sport de haut niveau et de haute performance, rappelle Claude Onesta. Nous sommes fidèles à l’axe et au bilan que nous avions faits à l’époque de sa mise en place, à savoir réduire l’éparpillement des moyens et essayer de mieux les cibler et les évaluer, tout comme les investissements en matière de sport de haut niveau. Depuis, des actes forts ont marqué cette nouvelle politique. La création du Cercle Haute Performance a permis d’identifier, dans le périmètre des 5000 sportifs de haut niveau, 404 athlètes à proximité des médailles olympiques et paralympiques, c’est-à-dire notre élite sportive. Nous avons décidé de nous attacher à mieux travailler avec eux et de permettre, à travers des services singuliers et individualisés, de les aider à mieux réaliser les performances espérées. Ce même travail a été réalisé en direction des fédérations.  »

Frédéric Sanaur, Directeur Général de l’Agence : « Créée il y a maintenant plus de deux années, l’Agence fonctionne à plein régime avec des objectifs ambitieux et des moyens significatifs, encore renforcés en 2021 avec la mise en place du plan de relance engagé par l’Etat. La rénovation du modèle sportif français engagée s’installe progressivement et commence à démontrer son efficacité aussi bien sur le haut niveau que sur le développement des pratiques. Plus de dialogue avec l’ensemble des parties prenantes, une définition précise des priorités, un impact territorial renforcé et des décisions claires guident notre action. Avec un budget de plus de 380 M€, l’Agence nationale du Sport est un acteur majeur de l’écosystème sportif français. Les échéances à Tokyo, Pékin puis Paris rythment notre engagement aux côtés des athlètes, des staffs techniques et des dirigeants. Dès cet été, nous serons toutes et tous derrière notre équipe de France olympique et paralympique pour faire briller notre pays et symboliser l’envie de sport de millions de Françaises et de Français favorisant ainsi une forte reprise de la pratique sportive dans les clubs dès la rentrée de septembre.  »

SOUTIEN FORT AUX ATHLÈTES ET AUX FÉDÉRATIONS

Renforcement du soutien aux fédérations

   Maintien, a minima, du soutien à chaque fédération en 2021, malgré l’absence de compétitions, stages etc., même pour les disciplines reconnues de haut niveau qui ne contribuent pas à l’amélioration des médailles aux JOP.
   Augmentation du soutien aux fédérations olympiques et paralympiques : les contrats de performance fédéraux sont passés de 51M€ à 66 M€ depuis la création de l’Agence.
   Évaluation des fédérations sur leurs capacités à obtenir des médailles aux JOP avec classification en 4 catégories, susceptible d’induire les investissements prioritaires de l’Agence.

Frank Bignet, Conseiller Expert en charge du Soutien aux Fédérations : « L’objectif est de prioriser le soutien financier aux fédérations contributives à l’amélioration du rang de la France au tableau des médailles olympiques et paralympiques. »

L’accompagnement de tous les athlètes, une priorité

Le dispositif suivi socioprofessionnel est prioritairement destiné aux athlètes du Cercle HP mais il bénéficie principalement aux Sportifs de Haut Niveau.
En 2020 :
• 2505 athlètes SHN ont bénéficié d’Aides Personnalisées (7,7% sont des athlètes du Cercle HP)
• 500 athlètes SHN bénéficient d’un contrat d’insertion professionnelle (25,2 % sont des athlètes du Cercle HP)

Maguy Nestoret-Ontanon, Conseillère Experte en charge de l’accompagnement aux athlètes : « A travers le Cercle HP, nous sommes au plus près des acteurs, au plus près des disciplines sportives, sans pour autant diminuer l’aide sur l’ensemble des autres acteurs. Nous sommes dans une politique complémentaire à celle qui était jusque-là menée. Cette action est financée sur des budgets nouveaux. Le traitement de cette élite ne se fait pas au détriment du reste de la pratique du haut niveau.  »

Un seuil de ressources annuelles de 40K€ pour les aides personnalisées pour les athlètes du Cercle HP.
Claude Onesta : « Nous voulons garantir à la population du Cercle HP un seuil de ressources minimum pour qu’elle puisse se dédier pleinement à l’exercice de sa pratique. Nous nous assurons que tous les athlètes du Cercle HP bénéficient d’un cumul de ressources de 40 K€ brut annuel, dès lors que ces derniers intègrent le Cercle HP. Si ce n’est pas le cas, nous activons les dispositifs dédiés pour leur garantir d’atteindre ce seuil. »

SOUTIEN FORT À LA DÉLÉGATION TRICOLORE

Aide exceptionnelle de 4.000€ aux athlètes sélectionnés (hors Cercle Haute Performance avec des revenus inférieurs à 40.000 €)
Claude Onesta : «  Nous avons souhaité accompagner ceux qui n’ont pas intégré le Cercle HP car leurs résultats restent encore trop éloignés de la haute performance mondiale, mais qui ont réussi à obtenir leur sélection pour les JOP de Tokyo. Nous allons doter chaque athlète sélectionné ayant des ressources annuelles inférieures à 40.000€, d’une prime de sélection à hauteur de 4000 euros. »

Prime à l’encadrement des athlètes médaillés à Tokyo

Claude Onesta : « En complément de la prime d’état versée à l’encadrement des sportifs médaillés, nous mettons en place une prime pour que les entraîneurs des athlètes médaillés soient récompensés de manière conséquente et qu’ils soient enfin associés à la réussite de leurs athlètes. Nous voulons montrer un signe clair pour la valorisation du travail de l’encadrement. Il faut consacrer la réussite des entraîneurs quand elle est pleinement associée à la réussite de leurs athlètes. Les montants de la prime Agence seront de 35 000 € pour une médaille d’Or, 15 000 € pour l’Argent et 8 000 € pour le Bronze.  »

Optimisation de la performance des athlètes, coachs et fédérations pour Tokyo : Mise en place de nombreuses actions d’accompagnement individualisées via la méthode ORfèvre (programme d’accompagnement destiné à aider les staffs et athlètes olympiques et paralympiques à aligner l’ensemble des acteurs autour d’un projet de performance formalisé), déployées auprès des athlètes du Cercle HP pour renforcer leur préparation aux JOP de Tokyo 2020.
• 22 fédérations accompagnées
• 80 staffs rencontrés

   Actions Tokyo :
- Diagnostics sur les facteurs de risques à sécuriser pour les JOP ;
- Renforcement des stratégies d’acclimatation à la chaleur ;
- Renforcement des stratégies d’optimisations des paramètres physiologiques et physiques ;
- Identification des stratégies d’anticipation des risques et de gestion de crise aux JOP ;
- Aide à la gestion de l’incertitude COVID ;
- Aide à la gestion managériale du collectif staff avant et pendant les JOP ;
- Aide à la construction de stratégies de gestion du stress de l’encadrement et des athlètes aux JOP ;
- Aide à la construction de stratégies d’entraînement à la pression ;
- Aide à la construction de stratégies de cohésion.

Professionnalisation et pérennisation d’une délégation des sports paralympiques compétitive à travers une approche sur mesure

Arnaud Litou, conseiller Expert en charge du Paralympisme : « Nous sommes de plus en plus précis auprès des athlètes et de l’encadrement. L’effort sur le projet paralympique a été très conséquent puisqu’en deux ans nous avons plus que doublé les moyens à destination du paralympique, que ce soit ceux attribués aux fédérations ou ceux destinés aux athlètes et à l’encadrement. »

Investissement fort de l’Agence sur les équipements et matériels de haute performance (1,1M€ en 2021 en lien direct avec Tokyo/6M€ en tout en 2021).

L’AGENCE SUR LE FRONT À TOKYO

Manager général de la Haute Performance, Claude Onesta sera présent au sein de la délégation tricolore lors des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo. Il sera accompagné du Conseiller Expert Patrice Menon, au sein du village, d’Arnaud Litou, Conseiller Expert paralympique, et de Pauline Lambertini, en charge des relations médias et en relais informations de l’Agence. Le reste de l’équipe Haute Performance assurera depuis Paris les statistiques, les remontées d’informations, le suivi et l’analyse des données etc.

L’observation et l’identification d’éventuels problèmes de fonctionnement seront essentielles en termes d’apprentissage en vue de Pékin 2022 et Paris 2024. Dans un deuxième temps, l’analyse détaillée des résultats permettra de mieux cibler le travail à réaliser en vue de Paris 2024.

Claude Onesta : « Dans un contexte de crise sanitaire, tous les pronostics pour Tokyo sont encore plus aléatoires que d’ordinaire car nous avons peu de regard sur des compétitions de référence et peu d’analyse de la concurrence. Nos athlètes ont continué à travailler malgré ces difficultés qui ont touché les athlètes du monde entier. Il appartiendra aux Français d’apporter la part d’enthousiasme et de détermination qui leur permettra de réussir. Mais quel que soit le résultat, ce sera une photographie très réaliste de notre niveau et un indicateur sur l’accélération nécessaire au regard des trois années qui nous resteront à franchir avant Paris. Nous avons peu de droit à l’erreur et surtout nous n’avons pas le droit de perdre du temps en route. »

Dernière mise à jour le 25 juin 2021
Ce site est optimisé pour les navigateurs suivant : Firefox Chrome Safari (Mac) Internet Explorer 9+ (Pc)