La navigation est optimisée pour le mode portrait.
Conférence de presse du pôle Haute Performance

Ce mardi 5 octobre, en présence de Roxana Maracineanu, Ministre chargée des Sports, le pôle Haute Performance de l’Agence exposait sa vision stratégique à 3 ans pour que la France excelle lors des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Frédéric Sanaur, Directeur Général de l’Agence, Claude Onesta, Manager de la Haute Performance, ainsi que plusieurs conseillers experts à la Haute Performance ont présenté les axes stratégiques pour la prochaine olympiade.

La prise de parole du 5 octobre a permis, dans un premier temps, de revenir sur le bilan des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020 avec une 8ème place au classement des nations et seulement 33 médailles Olympiques, contre 40 attendues, et un recul à la 15ème place du classement des nations Paralympiques mais un nombre de médailles en hausse, 54 contre 28 à Rio. Ces résultats montrent l’importance d’une mise en place immédiate d’actions afin d’atteindre l’objectif de renforcer les moyens mis en place par l’Agence depuis 1 an, innover et accélérer. « À nous, à travers tous les dispositifs qui vont être mis en place, d’être à la hauteur de l’investissement quotidien de tous les athlètes et de tous les entraîneurs » avance la Ministre, Roxana Maracineanu.

Objectif top 5


La vision stratégique sur les 3 années à venir vise l’intégration du top 5 au classement des nations. « Cela prendra du temps, sans doute plusieurs olympiades, estime Claude Onesta. Mais il faut se fixer cette perspective pour qu’elle produise petit à petit ses effets à partir de 2024 et ensuite. ».
Pour cela, plusieurs dispositifs sont prévus :

  • - Des cellules "PERF 2024" seront créées au sein de chaque fédération. Elles se concentreront uniquement sur les athlètes du Cercle Haute Performance potentiellement médaillables, leurs coachs et leur encadrement, les managers responsables du projet et sur les moyens spécifiques à ce projet ;
  • - Le plan "COACHS 2024" visera à faire monter en compétences des entraîneurs et intervenants pour mieux accompagner les athlètes. Cela passera par le retour de coachs français partis à l’étranger, le recrutement de coachs de niveau mondial ou encore l’augmentation de leur rémunération. « Se préparer à gagner, ce n’est pas s’entraîner à progresser. Il faut mettre en relation ceux qui ont déjà fait des résultats et ceux qui sont sur le chemin pour en faire. Nous ne voulons pas faire à la place des fédérations, mais travailler en pleine collaboration avec elles. Nous allons suivre la théorie des gains marginaux. Plutôt que de croire en un miracle, nous allons analyser chaque détail et c’est l’addition de toutes les petites progressions sur chacun de ces détails qui vont déboucher sur des résultats. L’urgence est absolue. » souligne Claude Onesta.
  • - "TEAM AMBITION BLEUE" sollicitera les clubs professionnels dans le cadre de l’Optimisation de la performance pour établir une certaine coordination de tous les services (soutien pédagogique et technico tactique, accompagnement psychologique, accompagnement scientifique et transformation numérique, suivi médical et paramédical, soutien du monde économique, communication et gestion de l’image).
  • - Les MAISONS REGIONALES DE LA PERFORMANCE seront le relais pour plus de proximité avec nos athlètes et permettront ainsi de pouvoir déployer Ambition Bleue en région.

Télécharger le document de la conférence de presse

Dernière mise à jour le 8 octobre 2021
Ce site est optimisé pour les navigateurs suivant : Firefox Chrome Safari (Mac) Internet Explorer 9+ (Pc)