La navigation est optimisée pour le mode portrait.
Séminaire "Sur la route de Tokyo 2020"

Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) et l’Agence nationale du Sport ont co-organisé à Nantes le séminaire "Sur la route de Tokyo 2020", du 18 au 21 novembre.

A huit mois des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020, l’objectif de ce regroupement d’entraineur(e)s nationaux et directeur(rice)s techniques nationaux (DTN) est de partager les expériences et de proposer des moments de discussion.

Les présentations thématiques ont alterné avec les travaux de groupe et moments d’échanges afin d’appréhender au mieux la prochaine échéance olympique.

Ces précieux moments de partage ont consolidé encore davantage l’esprit d’équipe.
Roxana Maracineanu, ministre des Sports, Claude Onesta, manager général de la haute performance de l’Agence Nationale du Sport et Bernard Amsalem, vice-président du CNOSF en charge du haut niveau, ont réitéré devant les entraineur(e)s, leur confiance et leur volonté d’avancer ensemble pour Tokyo 2020, étape primordiale avant les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

La présentation du projet de la Maison de la Performance à Tokyo, porté par l’Agence nationale du Sport, qui sera co-construit avec les entraineur(e)s et les DTN pour en faire un outil d’optimisation de la performance, a été très bien accueilli par tous les entraineur(e)s présent(e)s.

Claude Onesta, manager général de la haute performance de l’Agence Nationale du Sport :
« Notre seule ambition est d’être meilleur demain. Ce séminaire avait pour but des partages d’expériences et d’acculturation aux Jeux Olympiques. Nous avons, pendant 4 jours, permis d’infuser par l’échange ce que les anciens peuvent apporter aux plus jeunes, avec l’ambition de créer un enthousiasme et une dynamique collective qui soit la marque de l’équipe de France olympique. »

Qu’en a retenu Séverine Vandenhende (coach de l’équipe de France de judo, championne olympique de judo à Sydney en 2000) ?

Comment s’est passé ce séminaire ? Qu’en avez-vous retiré ?
Nous avons énormément échangé avec des coachs de disciplines et d’expériences différentes. Certains vont vivre leur 6° Jeux à Tokyo quand d’autres vont découvrir cet événement. On a notamment bien échangé lors d’exercices en petits groupes, sur des thématiques essentielles comme la gestion du stress des athlètes mais également des entraineurs, sur la gestion des conflits, sur les modes de sélection, etc. C’est d’ailleurs rassurant de voir qu’on se pose les mêmes questions, que d’autres aussi sont dans la recherche de l’optimisation mais également dans le doute.

Que pensez-vous avoir apporté aux autres ?
Le judo est un sport avec une culture japonaise très forte, nous effectuons de nombreux stages là-bas donc nous connaissons très bien le pays. Nos collègues ont ainsi été très intéressés de connaitre le mode de vie, d’avoir des informations sur les transports, sur ce qu’il y avait à faire et à voir à Tokyo lors de moments des temps libres, ce dont ils devaient se méfier pour garder les athlètes concentrés…J’ai été ainsi heureuse de pouvoir leur faire partager mes connaissances à mon tour, à tous mes collègues du judo.

Dernière mise à jour le 6 décembre 2019
Ce site est optimisé pour les navigateurs suivant : Firefox Chrome Safari (Mac) Internet Explorer 9+ (Pc)